J’ai lu « La cuisinière » de Mary Beth Keane

17 juin 2016

Bonjour Madame 🙂

Il y a de cela deux mois j’ai rejoint le club de lecture créé par Marjorie du blog Addicto! Oui, oui! J’ai bien dit un club de lecture! Ca te rappelle des souvenirs hein? Le lycée?? Ou le collège peut-être? 🙂  C’est simple, je suis une grosse lectrice mais j’ai tendance à lire toujours le même genre d’ouvrages et d’auteurs alors je me suis dit que ce club me permettrait de découvrir d’autres genres de livres! Et c’es le cas! Chaque mois, le Book Addict Club  (groupe Fb) vote afin d’élire LE livre du mois parmi 4 autres. Et pour le mois de mai, le livre gagnant a été « La Cuisinère ».

Si toi aussi, tu es friande de lecture n’hésites pas à nous rejoindre!

Synopsis

« Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté… »

La cuisinière

 

Mes Impressions

J’avoue avoir tout de suite été séduite par le synopsis, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai voté pour ce livre. Je suis le genre de personnes qui vit à fond les livres qu’elle lie et les films qu’elle regarde, du coup, je peux m’emballer très rapidement.

Avec ce synopsis, j’avais hâte de découvrir le combat de Mary et de la découvrir, elle, d’avantage! La dessus, je n’ai pas été déçue! Au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, on découvre, Mary, une petite fille émerveillée par la ville qu’elle ne connait que très peu puis une jeune femme, qui , au fur et à mesure de ses petits boulots, s’instruit et devient forte et indépendante.

Je ne sais pas toi, mais moi, j’adore quand il y a une histoire d’amour dans les livres, et ce, peu importe leur genre. Et là, à mon plus grand bonheur il y en avait une un peu trop présente mais bon: celle de Mary et Alfred. Ils se sont rencontrés jeunes et presque vingt ans plus tard ils sont toujours ensembles: c’est beau hein?

Bien entendu, arrivent les nuages gris lorsque Mary est considérée comme « la femme la plus dangereuse d’Amérique ». Sa patience, son couple, tout a été mis à l’épreuve. Et c’est là qu’arrive ma déception…

Je m’attendais à voir un véritable combat entre Mary et l’ensemble des institutions, la voir combattre toute cette injustice.  On se retrouve au coeur de l’histoire dès le début du livre donc je me suis dit qu’étant donné que ça commence fort, ça ne peut aller que crescendo … et bien NON! On se retrouve dans le procès de Mary dès le début et au fur et à mesure il n’y a que des flash-backs (concernant son couple la majeure partie du temps), ce qui ralentit considérablement l’histoire (ce n’est que mon avis). C’est simple, j’avais l’impression de faire le yoyo et cela a eu pour effet de m’ennuyer… J’ai mis énormément de temps à me sentir dans l’histoire et à la vivre complètement et j’ai horreur de çà. C’est bien dommage….

On sent à travers les multiples descriptions, que l’auteur a fait un travail titanesque pour nous plonger dans l’histoire avec réalisme. Cependant, il y en avait peut -être un petit peu trop justement… Je pense sincèrement que si le travail qui avait été effectué pour les descriptions et pour le couple Alfred-Mary était transposé au sujet principal, qui est le combat d’une porteuse saine, alors là, c’est un livre qui m’aurait captivé de A à Z.

A travers ce livre, j’ai vécu une histoire aussi forte qu’haletante pourtant il me reste un goût amer tout comme la fin de ce livre qui nous déprime plus qu’autre chose.

Entre nous, pour son prix, je pense qu’il vaut quand même le coup d’être lu 🙂 En tout cas, moi, je ne regrette pas.

Infos Pratiques

Auteur : Mary Beth Kean

 Traducteur : Françoise Pertat

 Genre : Romans et nouvelles – étrange

♥ Editeur : Presses de la Cité, Paris, France

 Prix : 08.40 €

 Date de parution : 06/02/2014

 Où l’acheter : ici

 

Capture d’écran 2016-06-17 à 14.23.38

 

Est-ce que, par le plus grand des hasard, tu l'aurais lu? 
Qu'est ce que tu en penses? 
Et si non, est-ce que le synopsis te donne envie? :)

Capture d’écran 2015-12-29 à 14.39.55

533 Total Views 1 Views Today

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply